Côte d’Ivoire : Attijariwafa Bank va aider à la création de 2 fonds d’investissement pour financer le tourisme

La Banque d’investissement du groupe marocain Attijariwafa Bank va aider la Côte d’Ivoire à développer de 2 fonds d’investissement en vue de financer son secteur touristique. L’annonce a été faite par le ministre ivoirien du tourisme Siandou Fofana, lors d’une rencontre du Club Afrique Développement organisé jeudi 20 avril 2017.

Le premier de ces fonds est un « fonds d’investissement privé dédié au secteur touristique et hôtelier ». Selon le ministre ivoirien du tourisme, ce fonds aura pour vocation de consolider le financement du secteur touristique en mettant en commun plusieurs acteurs privés ayant comme but le financement de projets touristiques d’envergure avec une rentabilité importante.

Le deuxième sera un fonds souverain destiné au financement du secteur touristique. Toujours selon Siandou Fofana, ce fonds sera essentiellement constitué de capitaux souverains « de pays amis et alliés » et avec la participation en nature de l’Etat de Côte d’Ivoire. Il permettra d’orienter l’épargne institutionnelle vers le tourisme en Côte d’Ivoire. « Le fonds se veut aussi un moyen d’attirer, de piloter et d’accompagner les investissements étrangers, avec pour finalité le développement touristique régional, balnéaire et l’écotourisme » a-t-il fait remarquer.

Ces fonds devraient être pourvus à hauteur de 3000 milliards FCFA (environ 4,9 milliards $) au cours des quatre prochaines années. Leur mise en œuvre a été confiée par les autorités ivoiriennes, à la Banque d’investissement du groupe Attijariwafa Bank.

Le secteur du tourisme connait certain essor depuis quelques années en Côte d’Ivoire. En 2016, ce secteur a rapporté au pays 1543,9 milliards FCFA (environ 2,5 milliards $) contre 836 milliards FCFA (environ 1,3 milliards $) en 2015. Faisant ainsi progresser le poids de ce secteur dans le PIB du pays de 4,8% en 2015 à 7,5% en 2016.

Par ailleurs, dans le cadre d’un plan stratégique de développement touristique comportant de nombreux projets, les autorités ivoiriennes ambitionnent de faire passer le nombre de visiteurs de 1,5 millions en 2016 à 5 millions d’ici à 2020.

Il s’agit également d’augmenter les capacités hôtelières de la région d’Abidjan de 3500 chambres actuellement à 7000 en 2020 ; et pour les villes de l’intérieur du pays, de passer  de 1500 chambres actuellement à une capacité de 4000 chambres en 2020. Enfin, de faire de la Côte d’Ivoire un hub touristique en permettant au secteur de se hisser en tant que 3ème pôle économique du pays.

(LeRelais avec Ecofin)

Leave a Response