L’affaire Massignon : Une agression, et l’impartialité de la sortie médiatique…

Pinterest

Le journalisme n’a jamais été, et ne devrait point être un outil de règlement de compte, mais disons que dans ce magnifique pays qu’est le Maroc, on admire les choses « différemment ».

Dernièrement, la toile marocaine est montée en créneau contre un article publié et relayé par plusieurs de nos confrères, par rapport à une affaire d’agression qui a eu lieu devant l’Ecole maternelle Louis Massignon, à Anfa, où une altercation entre deux femmes est passée d’un échange verbal à un rouage de coups violents.

L’article en question a suscité la polémique de par son impartialité, étant donné le fait que la première version donnait droit, uniquement, à une première partie, sans pour autant confronter les versions de toutes les parties prenantes. Est-ce qu’il y avait une pression quelque part pour défendre les intérêts des uns, sans les autres ? Est-ce que le correctif qui a eu lieu était dû à un retour à la charge, ou à une réelle prise de conscience professionnelle ?

Une chose est sûre…La conjonction des phénomènes que nous constatons aujourd’hui au Maroc nous pousse à croire que le ras-le-bol a atteint un niveau à partir duquel les gens n’admettent plus les abus de pouvoirs, car tout le monde se bat désormais pour être en position de se défendre dans la légalité, par rapport aux outrages des plus tyranniques.

Nous sommes aujourd’hui un intermédiaire, et un premier juge dans le tribunal de l’histoire et de la société, et cet outil que nous avons entre les mains doit trancher dans l’objectivité et l’équité.

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Leave a Response