Présidentielle Française : Duel Macron-Le Pen au 2e tour, front républicain contre le FN

Emmanuel Macron et Marine Le Pen s’affronteront le 7 mai pour la présidence de la République française à l’issue d’un premier tour historique, qui voit le candidat de la droite républicaine, François Fillon, éliminé et la gauche socialiste décimée.

Inconnu du public jusqu’à sa nomination au ministère de l’Economie en 2014, Emmanuel Macron, à 39 ans le benjamin de ce scrutin, relève un pari jugé fou il y a encore un an avec un positionnement idéologique inédit, ni droite ni gauche, à la tête de son mouvement En Marche!, créé le 6 avril 2016.

Héraut du renouvellement politique, il s’est placé en tête avec environ 23% des suffrages et la plupart des « grands » perdants ont appelé à voter pour lui dans deux semaines.

Présenté par ses adversaires comme un héritier du hollandisme, un prétendant inexpérimenté, cet ancien banquier, qui n’avait jamais brigué le suffrage universel auparavant, serait bien placé, selon les instituts de sondage, pour devenir le 7 mai le plus jeune chef d’Etat de la Ve République.

Quinze ans après la qualification de Jean-Marie Le Pen le 21 avril 2002, c’est la seconde fois sous la Ve République que l’extrême droite accède au second tour d’une présidentielle : Marine Le Pen, la fille du cofondateur du Front national, obtient entre 21% et 22%, un record de suffrages, contre 16,9% pour son père.

Affirmant que « la survie de la France » était en jeu, Marine Le Pen a lancé un appel « à tous les patriotes sincères » pour favoriser l’avènement de « l’alternance fondamentale ».

Quelque 47 millions de Français étaient appelés aux urnes pour désigner le successeur de François Hollande, qui ne se représentait pas, au terme d’une campagne marquée par l’irruption de la menace terroriste et des affaires judiciaires.

La participation a été de 78,48%, selon un décompte partiel du ministère de l’Intérieur. Elle était de 79,48% en 2012.

(LeRelais avec Reuters)

Leave a Response