Russie : L’opposant Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations

Pinterest

L’opposant russe numéro un Alexeï Navalny a été condamné lundi à 15 jours de détention au lendemain de vastes manifestations contre la corruption dans tout le pays, que le Kremlin a qualifié de « provocation ».

Plus d’un millier de personnes ont été arrêtées dimanche à Moscou lors de ces rassemblements pour la plupart interdites par les autorités, qui ont réuni des dizaines de milliers de personnes à travers le pays.

Navalny, à l’origine du mouvement de protestation, a écopé d’une amende de 20.000 roubles (environ 325 euros) pour avoir organisé une manifestation non autorisée et à 15 jours de détention pour refus d’obtempérer aux policiers lors de son arrestation, selon la décision du tribunal Tverskoï de Moscou.

Arrêté dès le début de la manifestation, l’opposant et blogueur anticorruption, qui compte défier Vladimir Poutine lors de l’élection présidentielle de début 2018, a passé une première nuit en détention.

« Viendra le moment où ce sera nous qui les jugerons (honnêtement cette fois-ci) », avait-il écrit à l’ouverture de son procès sur Twitter, en référence aux autorités russes.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a pour sa part dénoncé le mouvement de protestation comme « une provocation et un mensonge », mettant en avant l’interdiction par les autorités de la plupart des manifestations.

Pour autant, « le Kremlin analyse avec sobriété l’ampleur des manifestations d’hier et n’est enclin ni à les sous-estimer, ni à les surestimer », a assuré M. Peskov.

(LeRelais avec AFP)

Leave a Response