Trump accusé d’avoir demandé au patron du FBI de classer une enquête

La situation de Donald Trump devient chaque jour plus inconfortable: déjà accusé d’avoir été trop bavard avec des diplomates russes, le président des Etats-Unis est désormais soupçonné d’avoir tenté de mettre fin à une enquête du FBI.

Moins de quatre mois après son arrivée au pouvoir et à quelques jours de son départ pour son premier grand voyage à l’étranger, ces révélations explosives en cascade placent le locataire de la Maison Blanche dans une position difficile.

Selon un article du New York Times publié mardi soir, M. Trump a demandé mi-février au directeur du FBI James Comey, qu’il a limogé avec fracas la semaine dernière, de mettre un terme aux investigations visant Michael Flynn, son ancien conseiller à la sécurité nationale.

Détail accablant: M. Comey a relaté cette conversation dans une note écrite, citée par le quotidien « C’est quelqu’un de bien. J’espère que vous pourrez laisser tomber », aurait affirmé M. Trump, selon cette note rédigée par le patron du puissant Federal Bureau of Investigation.

La Maison Blanche a catégoriquement contesté cette version des faits, qui pourrait constituer une possible obstruction à la justice, affirmant que le président n’avait « jamais demandé à M. Comey ou qui que ce soit d’autre de clore aucune enquête ».

Leave a Response