Tunisie : Les commissaires aux comptes relèvent anomalies dans les comptes financiers 2015 de « Tunisair »

  • La publication des résultats financiers 2015 de « Tunisiair » aura été marquée par de nouvelles réserves apportées par ses commissaires aux comptes.

Leur rapport mentionne la persistance des anomalies et des irrégularités susceptibles d’engendrer des distorsions entre les charges et les produits et d’affecter indûment le résultat et les capitaux propres de la compagnie.

Ainsi par exemple, ils font observer que des prestations informatiques facturées par la société filiale AISA, durant l’année 2015 à TUNISAIR sont de l’ordre de 10 millions de dinars. Or le montant desdites charges arrêté sur la base du contrat de sous-traitance et les avenants subséquents n’ont pas fait l’objet de distinction entre celles affectées aux projets réalisés et les travaux de maintenance.

Au total, les comptables ont émis des réserves sur une dizaine de points. Ils concluent en indiquant que Tunisair n’a pas produit ses états financiers intermédiaires au titre de l’exercice 2015 et n’a pas, en conséquence, respecté les procédures de dépôt, au Conseil du marché financier (CMF) et à la Bourse des valeurs mobilières de Tunis, violant ainsi la loi portant réorganisation du marché financier tunisien.

Le transporteur aérien national tunisien semble par ailleurs sortir difficilement de sa zone de turbulences. Après avoir réalisé un résultat net positif (47,9 millions de dinars tunisiens) à la suite d’un apport de l’Etat qui a pris en charge ses dettes à hauteur de 189 millions de dinars, le groupe annonce pour l’exercice 2015 une perte consolidée de 88,6 millions de dinars tunisiens.

Ses revenus de groupe ont été sur la période de 995,38 millions de dinars contre 1,26 milliard de dinars au 31 décembre 2014 enregistrant ainsi une chute de 21%.

Dans le même temps, les charges d’exploitation, bien qu’en baisse de 21,5% à 1,13 milliard de dinars contre 1,4 milliard de dinars en 2014, sont restées supérieures aux revenus.

(LeRelais avec Ecofin)

Leave a Response