Un taux de croissance modeste, selon la Banque Mondiale !

Face aux prévisions de croissance du royaume, la Banque Mondiale demeure extrêmement réaliste. En effet, compte tenu de la conjoncture économique, le rapport de l’instance internationale sur les « perspectives économiques mondiales » a revu à la baisse les prévisions de croissance présentées par le gouvernement marocain, estimant qu’il serait question d’un taux prévisionnel en 2014 de l’ordre de 3,6%, au lieu de 4,2%. Cependant, il faudrait insister sur le fait que malgré la modestie du taux de croissance en question, la Banque Mondiale a indiqué que la performance et la réalisation marocaine figure parmi les plus importantes de la région MENA, dépassant, de ce fait, les voisins algériens, et tunisiens.