USA : La Corée du Nord dans la ligne de mire de Trump

Pinterest

Les Etats-Unis ont ouvert vendredi un nouveau front sur la scène internationale en mettant en garde la Corée du Nord contre toute velléité d’attaque nucléaire, après s’en être pris à l’Iran et à la Russie.

Lors d’une visite à Séoul, le nouveau secrétaire à la Défense de Donald Trump, James Mattis, a ainsi averti vendredi qu’une attaque nucléaire de la Corée du Nord contre les Etats-Unis ou un de ses alliés entraînerait une réponse « efficace et écrasante ».

Le chef du Pentagone est le premier responsable de l’administration Trump à partir en voyage officiel à l’étranger. Arrivé jeudi en Corée du Sud, il poursuit vendredi au Japon une tournée destinée à rassurer ces alliés clés des Etats-Unis quant à l’engagement de Washington en matière de sécurité à leurs côtés.

A la veille de cette visite, l’opposition japonaise a appelé le Premier ministre Shinzo Abe à sortir de son silence sur le décret anti-immigration de Donald Trump, interdisant l’accès au territoire américain des ressortissants de sept pays musulmans et des réfugiés de tous pays, et à s’exprimer sur les droits de l’homme.

Si le voyage de James Mattis se veut rassurant pour les alliés traditionnels des Etats-Unis face à la Corée du Nord et la Chine, alliés ou partenaires de Washington dans d’autres parties du monde, comme Israël, l’Australie ou le Mexique, n’ont pas été épargnés par le président nationaliste et son administration.

(LeRelais avec AFP)

Leave a Response